VOILIERS POUR LA CASAMANCE

VOILIERS POUR LA CASAMANCE

Pour acheminer jusqu’en Casamance à Ziguinchor nos médicaments et consommables nous recrutons des voiliers bénévoles qui pourront par la suite, le cas échéant, participer à nos missions médicalisées

cliquer sur la photo pour agrandir

en transportant nos Casamance_206_thomas_046équipes et notre matériel et en servant de base itinérante entre les îles de la Basse Casamance.

 

Pourquoi recourir à des voiliers ? Dans le cadre de nos actions bénévoles il n’est pas envisageable d’envisager (même si cela peut se faire ponctuellement) de recourir aux messageries maritimes : le transport par navires de commerce est onéreux, peu adapté à nos cubages de faible teneur et nous oblige à recourir à Dakar à de nouveaux intermédiaires payants pour le déchargement et le dédouanement ; le transport jusqu’à Ziguinchor de nos colis n’est jamais facile et se révèle des plus compliqués. Les voiliers bénévoles auxquels nous faisons appel adhérent à la finalité humanitaire de nos actions et savent qu’ils naviguent certes pour leur plaisir, mais aussi qu’ils « naviguent utile ». Ils livrent nos colis à Ziguinchor où ils seront pris en charge directement pas la mission avec simplification des procédures de déchargement et de dédouanement. Si le voilier le désire et en a le temps il peut ensuite participer à la mission médicale et naviguer dans les bolongs (bras) de la Casamance jusqu’aux différentes cases de santé que nous visitons pour y travailler avec les agents de santé locaux. L’expérience prouve que tous les équipages qui ont accepté de s’impliquer ainsi en ressentent beaucoup de fiertés et de plus peuvent approcher autrement qu’en simples touristes une population qui nous apporte tant sur le plan de l’amitié et de la reconnaissance mutuelle. Nous savons bien sûr qu’il faudra un certain temps au voilier pour parvenir depuis nos côtes à l’entrée de la Casamance et remonter le fleuve jusqu’à Ziguinchor mais nos missions sont réalisées en début d’année ce qui correspond à la bonne saison pour les voiliers qui partent en fin d’été tranquillement pour leur long périple.

Acheminement des médicaments : Chaque skipper définit ce qu’il est à même de convoyer et reçoit la liste précise de ce qu’il est appelé à emporter. La convention de Vienne est strictement respectée en ce qui concerne les médicaments psychotropes dont le transport reste interdit. Un dossier de douanes par procédure simplifiée est établi avant le départ cependant qu’à l’arrivée en Casamance notre correspondant local Hyacinthe gère avec les Douanes et les autorités locales la mise à disposition des médicaments convoyés pour la mission médicalisée.

Qu’emportons nous ? :
- des médicaments que nous achetons à la CHMP (Centrale Humanitaire Medico-Pharmaceutique de Clermont Ferrand),
- des cantines de médicaments et consommables qui nous sont offerts par l’Association TULIPE,
- quelques MNU (médicaments non utilisés) que nous avons récoltés et triés soigneusement pour un usage par nos soins.
- éventuellement du matériel médical de faible encombrement (cannes anglaises, appareillage etc.)

En Octobre 2006 « Ysé » parti en Juillet de l’île d’Oléron vient d’arriver en Casamance.

Le voilier « Red Lagoon » parti de La Rochelle a du reboursser chemin en raison d’une avarie : les cantines « Tulipe » sont finalement parvenues fin Octobre, en Casamance après un détour en Alsace

Voilier JONATHAN

cliquer sur la photo pour agrandir

pour être chargées sur un containerPhotos_pascal_2006_119;

d’Anvers elles onr gagné Dakar puis Ziguinchor.

Nous venons d’apporter, ce 2 Novembre, à Toulon de nombreux colis qui seront chargés sur « Fetia Ura » et convoyés par l’association « La Déferlante » jusqu’en Casamance où elles arriveront fin Novembre.

Comments

  1. je suis le skipper qui a remonté la raleuse a son dernier voyage(juin 2005),et le nouveau propriétaire de la raleuse semble vouloir continuer et voudrait partir en septembre 2007 pour convoyer des medocs etc…pour la casamance;si cela vous interresse je peux vous mettre en contact
    bonjour a isé de la railleuse et merci au voilier jonathan de la pharmacie qu’il nous avait preparé pour la remontée mais qui n’a pas servie…

    1. La raleuse ,plutôt la rouleuse ,j’ai ete equipier sur ce soit disant voilier mal gréé,le proprio de cette barquasse à voulu m’enculer ,je lui ai dit qu’il allait saigné du nez si il reproduisait ces propos ,arrivé en Casamance j’ai débarqué ,paix à son âme ce mec etait un barge .Nous avons fait le voyage Royan Casamance au moteur ;pour ce con sachez qu’il trafiquait de l’art ancien Africain en emmenant des cubis de vin pour le chef alcolique de Diogé .je l’ai dénoncé aux autorités mais il est décédé d’un cancer du foi .

  2. A propos de transport urbain, la rochelle est plus developpé … On entend parler des velib mais à la rochelle les vélos en libre service circule depuis longtemps tout comme pour les voitures électriques et j’en passe et des meilleurs =).
    Rendons a césar ce qui est à césar :p et si vous me croyez pas allez sur yelo.agglo-larochelle.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *