Acheminement de colis par FETIA URA

Jeudi 25 Octobre, deux jours après le retour je suis descendu à Toulon rencontrer les responsables de l’Association « La Déferlante ». Tout comme l’an dernier ils ont accepté de nous apporter une aide précieuse en prenant à bord de leur goélette de 33 mètres toute une cargaison de colis qu’ils déposeront à Ziguinchor.

Small_fetia20ura20opohonu

Avant le départ pour la Casamance il m’avait fallu, avec le concours de notre bénévole belge Jean, préparer ces colis: pansements et consommables rassemblés les semaines précédentes, médicaments dont un colis acheté à la CHMP par l’intermédiaire d’Odile, pharmacienne à Clermont Ferrand (contenant les précieux anesthésiques dentaires nécessaires aux innombrables avulsions dentaires que l’équipe dentaire est amenée à effectuer à chaque mission), 2 brancards neufs offerts par Sophie, ordinateur pour Marie-Désirée offert par Pierre et Michelle, cannes anglaises, forceps attribués par notre confrère nyonsais Frédéric ainsi qu’une toise pour nourrissons: tout ce matériel (43 colis…) a pris place dans le C15 Citroën aimablement et une nouvelle fois mis à notre disposition par Pierre et Françoise.

Départ de bonne heure pour récupérer, en cours de route à Orange, l’appareil electrocardiographe que Dominique, le cardiologue qui nous accompagnera en Mars, a pu récupérer et faire réviser; puis sur l’autoroute rencontre avec Alain venu apporter le groupe electrogène que Jean-Pierre offre à Hyacinthe pour mise à disposition de ANIMA…Il ne me restera plus qu’à retrouver le bureau des Douanes au port de Bregaillon: tous les documents ont été soigneusement préparés et l’agent des Douanes qui me reçoit est plus que satisfait de trouver un dossier complet avec l’indispensable attestation visée, en bonne et due forme, par le Maire de Nyons (que nous mettons souvent à contribution!)

Montée au Revest les Eaux tout au dessus de Toulon pour arriver au site de « La Déferlante » où je retrouve Samir et Jean-Luc en l’absence de Stéphane, le patron, qui mène la goélette au retour de Tunisie. Aimable invitation à partager leur repas ce qui nous laisse le temps de nous pencher sur les activités qu’ils pourront proposer à leur équipe de jeunes en réinsertion à leur arrivée en Casamance: participation à la récolte du riz, à des travaux de construction de batiments ou d’un barrage antisel (pour préserver les rizières de l’inondation par l’eau salée de la Casamance et de ses bolongs), programme d’information des jeunes qui envisagent de tenter l’aventure en pirogue vers les Canaries et l’Europe, sur les dangers de la mer et le refus de les accueillir des Européens…

Merci à toute l’équipe de prendre en charge nos 43 colis!…Anouk qui connait bien Niomoune sera à bord du voilier que commandera Manu que nous fréquentons de longue date et qui connait la Casamance parfaitement pour l’avoir pratiquée lorsqu’il était seul maitre à bord (après Dieu bien entendu) du Patriac’h, voilier qui a malheureusement du cesser ses activités de réinsertion de jeunes en raison du renoncement de l’association responsable.

Comme à chaque fois, toute initiative d’ANIMA ne peut aboutir que si une longue chaine de bénévoles prend la peine de s’investir pour nous aider… 

Comments

  1. Bonjour à vous, je suis de passage, j’aimerais simplement une information ; malgré de nombreuses recherches, je ne suis pas parvenue à dénicher un moyen direct de joindre l’association La Déferlante. C’est très important pour moi, pourriez-vous me donnez des indications ? Merci d’avance, et bravo pour vos actions, vous êtes un exemple. Continuez, et bon vent =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *