Le président Wade revient sur l’interdition de la mendicité pour les « Talibés »

Nous vous parlions en août dernier de l’initiative du gouvernement sénégalais interdisant aux imams responsables des écoles coraniques de contraindre les petits « Talibés » à mendier dans les rues à leur profit….

Cette forme de mendicité est en effet assimilée à la traite des personnes… Plusieurs maîtres coraniques avaient été arrêtés et déférés devant la Justice au grand dam de leurs représentants, affirmant que « faute de moyens financiers » ils ne pouvaient agir autrement dans la prise en charge des enfants  qui leur sont confiés…

Voici, que le président Wade conteste cette décision de son propre gouvernement : il n’est pas d’accord avec l’interdiction de mendier.

Comme le rapporte RFI, pour Seydi Gassama, le directeur « d’Amnesty Sénégal », Abdoulaye Wade a simplement voulu satisfaire une clientèle potentielle dans la perspective des élections de 2012: « Le président est dans une logique de troisième mandat, de gagner les élections. Pour cette raison là, il a reculé simplement parce qu’il y a un petit groupe de maîtres coraniques qui se sont élevés contre cette loi ». Il fait part de son inquiétude : si de telles reculades se multiplient à l’approche du scrutin, dit-il, c’est l’Etat lui-même qui risque d’être affaibli.

Vous trouverez une présentation complète de notre association en date du 31 mai dernier sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *