Excision au Sénégal: toujours et encore présente

Le site « Afrique en ligne nous fait part de ces conclusions d’une enquête démographique au Sénégal.

Le taux de la pratique de l’excision a baissé de 28 à 26 pour cent entre 2005 et 2011, selon la 5ème enquête démographique et de santé à indicateurs multiples au Sénégal (EDSV-MICS) menée sous l’égide de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) et dont les résultats préliminaires ont été présentés mercredi. L’enquête, menée d’octobre 2010 à avril 2011 auprès d’un échantillon national de 8212 ménages sénégalais, s’est basée sur les niveaux de fécondité, l’activité sexuelle, les préférences en matière de fécondité, ainsi que la connaissance et l’utilisation des méthodes de planification familiale.

‘En ce qui concerne la pratique de l’excision, près de 26 pour cent de l’ensemble des femmes enquêtées ont déclaré être excisées. En 2005, cette pratique était de 28 pour cent’, indique un communiqué de l’ANSD, qui précise que l’étude s’est surtout appesantie sur les pratiques de l’allaitement, l’état nutritionnel des femmes et des enfants et sur la connaissance, les attitudes et les comportements vis-à-vis du SIDA et autres infections sexuellement transmissibles et l’excision.

Selon le communiqué, la moyenne nationale cache, cependant, des disparités importantes.

Ainsi, au niveau de l’âge, les femmes de 15 à 24 ans sont moins nombreuses à avoir été excisées (24 pour cent), au-delà de 35 ans, la proportion de femmes excisées variant entre 27 et 29 pour cent.

Concernant l’urbanisation, la pratique de l’excision est moins répandue dans les villes (23 pour cent) que dans les campagnes (28 pour cent), souligne le document, qui note que la fréquence de l’excision diminue avec le niveau d’instruction, soit 28 pour cent chez les femmes non scolarisées, 24 pour cent chez celles de niveau primaire et 20 pour cent chez les femmes de niveau moyen ou plus.

D’après l’ANSD, les différences selon les religions sont importantes, car près de 27 pour cent de musulmanes ont subi l’excision, contre seulement moins de 7 pour cent des femmes chrétiennes.

‘Les disparités les plus importantes sont observées selon l’ethnie et la région, indique le document.

‘Alors que l’excision est pratiquement inexistante chez les Wolof (moins de 1 pour cent) et les Sérères (2,2 pour cent), elle concerne plus de 8 femmes sur 10 dans le groupe mandingue (82 pour cent), 65 pour cent chez les Soninké, près de 55 pour cent chez les Pulaar (Peuls) et près de 52 pour cent chez les Diola’, note l’ANSD.

Faisant remarquer que ces différences inter-ethniques expliquent, en partie, les écarts inter-régionaux, l’étude explique que dans les régions de Kédougou (sud-est du Sénégal), Matam (nord-est), Sédhiou (sud), Tambacounda (est) et Kolda (sud) à majorité pulaar et mandingue, entre 85 et 92 pour cent des femmes sont excisées.

Ces régions sont suivies de Ziguinchor (sud, 56 pour cent), Saint-Louis (nord, 40 pour cent), Dakar (ouest, 20 pour cent) et Kaffrine (centre, 10 pour cent), tandis que la pratique est marginale à Diourbel (centre), à Thiès (ouest), Louga (nord), Kaolack et Fatick (centre).

Se rapportant à l’âge de l’opération, le document indique que 51 pour cent des femmes enquêtées n’ont pas été en mesure de donner un âge précis, mais situe l’évènement durant la petite enfance.

Mais dans 11 pour cent des cas, les femmes ont déclaré avoir été excisées lorsqu’elles avaient entre 0 et 1 an, 10 pour cent lorsqu’elles avaient entre 2 et 4 ans, 14 pour cent entre 5 et 9 ans et 7 pour cent à un âge plus tardif (après 10 ans).

8 pour cent des femmes interrogées n’ont pu donner d’indication à ce sujet.

Pana 18/08/2011

Plus d’un quart des femmes sont donc encore excisées dans ce pays alors que la loi l’interdit….

La baisse de 28% à 26% est-elle vraiment significative d’une avancée en ce domaine?

Vous trouverez une présentation complète de notre ONG « ANIMA »à la date du 28 février sur ce blog.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *